vendredi 12 juillet 2019

Allaitement: conseils pour un bon positionnement




Pour réussir son allaitement et éviter les douleurs, on sait que le plus important est le positionnement du bébé et sa façon de prendre le sein. Je ne suis pas experte en position d’allaitement mais quand j’ai suivi mon cours de préparation à l’allaitement avant la naissance de mon ainée, j’ai reçu les 5 conseils ci-dessous qui sont simples, faciles à retenir et à mettre en place pour la position d’allaitement et la mise au sein. Personnellement dès la première tétée je les ai appliqués et n’ai pas eu de soucis ni de douleurs. 

vendredi 5 juillet 2019

Le don de lait maternel



Le don de lait maternel est un geste simple qui permet de sauver des vies, la vie de bébés prématurés.

Malheureusement, il n'est pas toujours possible pour une maman qui vient d'accoucher prématurément d'allaiter ou de tirer son lait de suite. Il y a aussi le manque d'information sur le sujet, certains parents ne se rendent pas compte que le lait maternel donne à leur bébé prématuré une bien plus grande chance de survivre et de se developper au mieux.

En effet, le lait maternel (seul lait 100% compatible pour les bébés), de part sa composition parfaite en nutriments pour le bébé, sa teneur en facteurs de croissances et en composants qui protègent les bébés de tout un tas d'infections et maladies, donne aux bébés prématurés encore plus qu'aux bébés nés à terme, une meilleure chance de survie et surtout, un meilleur départ dans la vie. C'est donc un aliment essentiel pour eux.

C'est pour cette raison que les familles, via le personnel médical, ont besoin de dons de lait maternel. Ces dons sont gérés par l'Association des Lactarium de France (ADLF).
Cette association, entre autres, s'occupe de trouver des mamans allaitantes qui acceptent de donner leur lait, d'organiser le recueil et la collecte du lait maternel. 

vendredi 21 juin 2019

Voyager avec bébé et/ou un enfant en bas âge: essentiels et conseils



Ça y est, l'été est là, et pour nous les vacances commencent dans moins d'une semaine! Yay!
Ce sont nos premières vacances à 4, un roadtrip, avec donc un bébé de 3 mois et une petite fille de 2 ans et 9 mois. 
Je sais, nous sommes fous hein?!
Nous sommes rodés! 
Nous avons déjà voyagé plein de fois avec notre ainée, elle a déjà pris l'avion 13 fois (plus si on compte les escales et remontées dans les avions ^^) dont 3 vols entre la France et l'Australie (26 heures en moyenne). 
Nous avons aussi fait pas mal de petits roadtrips. 
Pour nous le voyage...c'est la vie ! 
Dans cet article je vous présente mes essentiels et conseils pour les voyages avec un bébé et/ou un bambin basé sur notre expérience!

vendredi 14 juin 2019

Comment j’ai allié travail et (tire)-allaitement




Allaiter, du moins donner son lait à son bébé, n’est pas incompatible avec la reprise du travail. Cela demande de l’organisation et de l’énergie certes, mais c’est faisable! Si je l'ai fait, tout le monde peut le faire je pense.

Pour mon ainée, j’ai repris le travail quand elle avait 5 mois et demi. J'ai continuer à (tire) -allaiter pour elle jusqu’à ses 13 mois. Pour moi il était inconcevable de lui donner du lait en poudre tant qu'il n'y avait pas de raisons médicales qui m'empêcheraient d'allaiter.

L’idée de départ était de conserver les tétées du matin (avant de partir au travail), du soir et de la nuit et de donner à mon mari (qui était papa au foyer) le lait que j’avais tiré la veille ou un peu plus tôt, selon les stocks, pour qu’il donne le biberon à notre fille la journée. 
Cela a très bien fonctionné à l’exception du fait que ma fille a très vite refusé de téter en journée une fois qu'elle a pris le biberon, il fallait donc que je tire mon lait aussi pour le matin et le soir. Elle ne prenait le sein que la nuit.

vendredi 7 juin 2019

Education positive, aussi évidente que difficile




Pour moi, éduquer ses enfants ça demande réflexion. 

Ce n'est pas quelque chose que l'on prend à la légère, quelque chose que l'on improvise totalement. Nos choix, nos comportements, les exemples que l'on va leur donner, vont déterminer beaucoup de choses pour le future de nos enfants. 

Quand je suis tombée enceinte, j'ai commencé à réfléchir à ce que je voulais faire pour mes enfants, comment les éduquer et qu'est-ce que ça voulait dire. C'est leur donner des bases solides dans la vie, les "règles" de société" à suivre, leur apprendre à se respecter et respecter les autres, leur apprendre la gentillesse, l'empathie, la générosité, l'amitié, l'amour etc... Les guider et leur donner les clés pour qu'ils soient heureux, bien dans leur peau et épanouis tout en respectant leur personne, leur caractère, leur envies.

vendredi 31 mai 2019

La meilleure couche (jetable) pour nos bébés !




Cette semaine a été très chargée pour nous avec nos amis venus nous visiter de la région Parisienne avec leur petite fille, ainsi que ma cousine aussi venue de la-bas et qui fêtait son anniversaire. Alors cette semaine je n'ai pas pris le temps d'écrire un vrai article, j'ai profité des gens ♡.

A la place, je voulais vous présenter mon tout premier "Coup de Coeur" sur le blog. Et forcement j'étais obligé de commencer par les couches de la marque Joone Paris.

vendredi 24 mai 2019

5 conseils pour préparer son allaitement




Pour réussir son allaitement, la clé est de le preparer avant d'accoucher.
Bien que l'allaitement soit naturel et que le corps des femmes soit fait pour cela, ça ne veut pas dire pour autant que ce soit inné et que tout le monde y arrive du premier coup sans preparation.
Pour éviter les difficultés et surtout les douleurs qui font que beaucoup de mamans arrêtent dès les premiers jours, il est vivement conseillé de se préparer et de bien s'entourer surtout.
Voici mes 5 conseils pour bien préparer son allaitement et mettre toutes les chances de réussir de son côté.

vendredi 17 mai 2019

Pourquoi favoriser l'allaitement



Je pense que vous l'aurez compris, je suis une pro-allaitement.
J'ai allaité (et tire-allaité lorsque j'ai repris le travail, je ferais un article sur ce sujet) ma première fille jusqu'à ses 13 mois. Cela n'a pas toujours été simple mais j'ai eu la chance de ne pas connaitre de difficulté majeur. Pour ma deuxième fille, j'allaite à nouveau et cela me comble de bonheur encore une fois.

L'allaitement me passionne, d'une part, par ses bienfaits si nombreux qui sont sans cesse réaffirmés par la science et d'autre part, par l'expérience en elle-même qui a été une révélation pour moi.
Savoir que l'on donne le meilleur aliment possible pour son bébé, le meilleur début possible dans la vie d'un point de vue santé et développement, pour moi est le plus beau cadeau qu'une mère puisse faire son enfant. Et puis ce contact, cette fusion avec son bébé, je ne saurais m'en passer et je pense que pour un bébé, c'est très apaisant et épanouissant, après tout c'est génétiquement prévu pour cela.

Cette passion pour l'allaitement, je rêve de la partager et de "contaminer" le plus de mamans possible.
Je rêve que chaque bébé ait cette opportunité d'être allaité, ou du moins, que chaque maman tente cette expérience pour leur bébé, pour elle et pour notre planète. Je suis persuadée qu'en essayant, avec le support nécessaire pour dépasser les potentielles difficultés, toutes les femmes pourraient enfin avoir une expérience d'allaitement extraordinaire.

vendredi 10 mai 2019

Mon "maternage proximal"




Dès ma première grossesse et surtout à la naissance de ma première fille, pour moi il était instinctif et primordial d'être au plus proche d'elle, de la protéger et d'essayer de rendre sa venue au monde la plus douce et agréable possible.

Naturellement et en adéquation avec mon article précédent Ma plus grande angoisse de maman, dès les premières secondes, son bien-être est devenu ma priorité numéro une. Mon sens de l'empathie a été exacerbé pour mon bébé, j'essayais de me mettre à sa place dans chaque situation et de comprendre ce qui lui permettrait de se sentir bien. Je pense que lorsqu'on décide d'avoir un enfant, son bonheur et son bien-être doivent devenir notre priorité de parent... après tout, il n'a pas demandé à être là, alors c'est la moindre des choses.  Mais surtout, j'étais convaincue que si un bébé se sent aimé inconditionnellement, alors il aura la confiance en lui dont il a besoin pour être heureux, peu importe ce que cela veut dire pour elle/lui.

vendredi 3 mai 2019

Ma plus grande angoisse de Maman




Pour mon premier article sur "Maman ou Mummy", je voulais partager avec vous ma plus grande angoisse de Maman. Je pense qu'elle est l'essence même de la façon dont j'envisage mon rôle de Maman et qu'en découle mes choix en matière de maternité et d'éducation, bref, ces sujets sur lesquels je souhaite échanger sur ce blog. Cela me semblait donc logique de commencer par là...

Ma plus grande angoisse de maman c'est que mes filles ressentent l'abandon, la solitude, le sentiment d'être perdues. De ne pas être là si elles se font mal ou tombent malades. Qu'elles pensent "Ma maman n'est pas là pour moi à ce moment où j'ai besoin d'elle", peu importe leur âge et la façon dont ce ressenti pourrait se présenter (angoisse en étant plus petites,  perte de confiance en moi, frustration, déception et tristesse plus tard lorsqu'elles commenceront à mieux connaitre et comprendre ces émotions).