mardi 4 février 2020

Mon expérience avec le sommeil des bébés



Avant la naissance de notre ainée, si il y a bien un mythe que mon mari et moi croyions à propos des bébés, c'est que les bébés ça dort beaucoup, du moins la journée. Après tout, il y a cette expression "dormir comme un bébé".
On se doutait bien que les premières semaines, les nuits seraient difficiles, qu'il y aurait une confusion jour/nuit et des réveils multiples et que cela prendrait quelques mois pour retrouver des nuits complètes. A cela, nous étions préparés...

Si seulement quelqu'un nous avait dit que certains bébés ne dorment pas, ou très peu. Aussi bien la nuit que la journée. Et que certains d'entre eux (beaucoup en fait selon ce que je peux voir sur les RS, prennent, non pas des mois mais des ANNÉES avant de faire des nuits "complètes")... Peut-être que nous n'aurions pas fait d'enfant du tout (🙈).  Joke. Mais sûrement que nous aurions été beaucoup moins surpris, déprimés et stressés à propos du sommeil de notre enfant et du notre, et ce, malgré la fatigue extrême qui nous a envahi.

Déjà, nous avons commencé notre rôle de parent épuisés car j'ai eu un travail qui a duré 5 jours. Oui oui, des contractions douloureuses plus ou moins régulières pendant 5 jours avant d'accoucher. Puis une péridurale traumatisante et enfin, une poussée qui a duré une heure....

Mais surtout, dès sa naissance, Jodie ne dormait pas, ou très peu, et seulement dans les bras. Et il était impossible de la laisser dans un berceau ou n'importe quel autre endroit d'ailleurs, elle pleurait systématiquement. Alors a commencé pour nous une grande épreuve de portage constant (à bras souvent, je ne connaissais pas les écharpes de portage et j'ai attendu un mois avant de tester le porte bébé), de tours en voitures quasi quotidiens et de grandes balades à porte bébé.


Ma maman et mamie étaient venus de France pour les 12 premiers jours (je pense que sans cela nous serions morts 🙈) mais après cela, Justin était de retour au boulot et moi j'étais seule avec mon manque de sommeil extrême et un bébé qui pleurait beaucoup même dans les bras et dormait très peu jour comme nuit. Même au sein elle ne s'endormait pas ou seulement pour 5-10 minutes. A un mois de vie, il est arrivé très souvent qu'elle soit réveillée pour 5-6 heures d'affilée.
De même, nous ne pouvions pas rester assis avec elle dans les bras, souvent elle pleurait, il fallait être debout, en mouvement constant. J'étais lessivée... physiquement et moralement. J'ai perdu beaucoup de poids, très vite.

Un jour, par hasard, je faisais des squats avec elle dans les bras pour rigoler (ahhh oui quand on manque cruellement de fatigue et qu'on est seule toute la journée avec son bébé,  un rien nous fait rigoler...ou pleurer)....et comment par magie, elle s'est endormie! Alors j'ai mis en place un rituel, après 2-3 heures sans sommeil, quand elle paraissait fatiguée, je faisais des squats, des fois 40-50 minutes et elle s'endormait...pour 10-20 minutes si j'avais de la chance, 40 minutes. Et très très rarement, nous dépassions les 1h de sieste.

Petit à petit, elle s'endormait plus vite, au début toujours en la bercent puis après juste avec un petit câlin et au bout de quelques mois, elle a appris tout doucement à s'endormir seule dans son lit. L'endormissement pour Jodie a donc été un réel apprentissage et nous l'avons fait en douceur.

Mais nous avons eu très frequemments des phases ou elle ne voulait plus faire de sieste ou se coucher le soir et dans ces cas là (en plus d'adapter les heures selon son âge et sa fatigue), nous avons utilisé voiture et porte-bébé pour l'aider à s'endormir. Nous ne voulions pas qu'elle saute de sieste ou s'endorme trop tard, "toute seule", car nous voulions à tout prix éviter qu'elle fatigue trop car dans ce cas, les problèmes d'endormissement s'empirent, nous l'avions bien compris.

Mon "erreur" de jeune maman je pense au final c'est que je n'utilisais pas le porte-bébé comme moyen de sieste "automatique", ni régulier, car j'avais peur de lui donner de "mauvaises habitudes", donc seulement en cas de régression... bref je n'étais pas encore bien informée sur l'importance et les bienfaits du portage et les besoins de réassurance des bébés.

Au final, au bout de 2-3 mois, les siestes étaient plus ou moins "faciles" à gérer.

Par contre, la nuit c'était des réveils pendant 2-3 heures, des tétées à n'en plus finir jusqu'à son deuxième mois.
Puis de 2 à 4 mois, elle nous a fait des nuits complètes de 12 heure sans réveil (et oui, j'ai cru a ce moment la être la meilleure mère au monde hahahaha).
Après son 4e mois, nous n'avons presque plus jamais eu de nuit sans réveil. Nous avons enchainé les nuits avec 2-3 réveils, parfois de une heure ou deux. Elle ne se rendormait ni au sein, ni dans les bras et ni dans notre lit. Elle se mettait à hurler jusqu'a se qu'on la sorte de sa chambre et qu'on la laisse jouer et qu'elle ressente la fatigue de nouveau (beaucoup moins rapidement que nous). Ca a été comme cela jusqu'à ses 2 ans. Puis après un voyage France-Australie, avec le décalage horaire au retour, nous avons retenté de la prendre dans le lit avec nous, et comme par magie, elle s'est rendormie avec nous. Apres cela, les réveils multiples ont continué mais au moins, nous pouvions simplement la prendre avec nous et elle se rendormait rapidement la plupart du temps.
Depuis la naissance de notre deuxième fille, pour éviter qu'elles s'auto réveillent, mon mari a fait du cododo avec Jodie puis récemment est passé dans la chambre d'à côté (la future chambre de Jade potentiellement) et Jodie a un petit matelas à côté pour le rejoindre la nuit si besoin. C'est par période.  Bref, vous l'aurez compris, il y a bien longtemps que l'on a arrêté de chercher le pourquoi du comment Jodie ne fait pas ses nuits. On a accepté que cela lui prendra le temps que cela lui prendra et qu'il est hors de question pour nous d'y aller par la "force" (pleurs, menaces ou moyen de récompense quel qu'il soit).

J'ai énormément stressé à cause du fait qu'elle dormait très mal, mais surtout très peu.
En 24H, elle n'a jamais dormi plus que 12H (même en temps que nouveau né, je crois que le maximum était 14H et c'était très rare). Je notais tout.  Je voyais toutes ces informations sur le nombre d'heures de sommeil des bébés selon leur âge et Jodie était toujours bien en dessous. Les infirmières puéricultrices me faisaient peur en me disant que ses siestes devaient dépasser 40 minutes pour être réellement réparatrices (bien sur sans me donner de baguette magique pour que ca arrive). J'en pleurais chaque jour, en me disant que ma fille ne se développerait pas bien car elle ne dormait pas assez et que c'est bien connu, les bébés se développent et enregistrent tout pendant leur sommeil. J'étais dans une fatigue presque morbide et dans un état de stress et de désesperation incommensurable.

Quand nous sommes passés à une seule sieste par jour, vers ses 1 an, c'est seulement là qu'elle a fait des "longues" siestes de 2-3 heures d'affilée.

Et aujourd'hui vu comment son cerveau fonctionne très bien, je réalise à quel point les mythes et bêtises racontées par les infirmières et les gens m'ont gâché les premiers mois avec ma fille.
Chaque bébé a des besoins en sommeil différents, des besoins de proximité et de portage différents. Si seulement j'avais utilisé une écharpe ou même au pire le porte-bébé quotidiennement, les choses auraient pu être tellement différentes. Si seulement j'avais compris que que les besoins de ma fille étaient des besoin normaux de bébé  je n'aurais pas stressé autant et je pense qu'au final on aurait tous plus passer de meilleures nuits et pu se reposer plus. Profiter des ces moments qui passent si vite plus...

Je pense aussi que nous sommes passé à côté d'un problème physiologique, type allergie aux protéines de lait, car finalement, son comportement ressemblait beaucoup à celui de notre 2e fille, simplement avec des symptômes moins visuels (les problèmes de pleurs, endormissement et constipation chronique pendant 2 ans en sont une evidence avec le recul...).

Heureusement pour ma deuxième fille, j'avais découvert les RS et donc lu et vu pas mal de videos sur le sujet, et cette fois, j'étais prête à porter proprement, tout le temps, autant que ma fille et moi en aurions besoin. J'étais prête pour un maternage proximal intensif.

Au final, Jade dormait beaucoup, toute seule ou dans nos bras ou au sein et restait endormie. Je l'ai quand meme portée car pour moi c'était naturel et je ne supportais pas d'être loin d'elle ou de la savoir seule dans un lit les premiers mois. Puis cette fichue allergie aux PLV est arrivée et là, le portage a été notre seul ami jusqu'a ce qu'on trouve la cause. Et depuis, je la porte pour les siestes encore régulièrement, par envie ou pas besoin lorsqu'on est en balades ou que j'ai besoin de faire quelque chose d'autre. Aujourd'hui à 10 mois, elle ne s'endort plus jamais au sein mais lorsqu'elle montre un signe de fatigue, un petit câlin de 5 parfois 10 minutes suffisent a l'endormir, elle ne lutte pas et n'est pas "difficile" pour s'endormir. Je n'ai pas "essayé" de la laisser s'endormir seule dans le lit dans le sens ou je considère normal de lui faire ce petit câlin  autant pour elle que pour moi. Avec son papa ou notre fille au pair, elle s'endort en quelques minutes chrono.

Si je partage cette galère que j'ai vécu, c'est en espérant que cela puisse aider d'autres parents.
Il n'y a qu'une seule chose à savoir sur le sommeil des bébés: c'est qu'il faut s'écouter et écouter son bébé.  Portez autant que vous en ressentez l'envie et le besoin. Quand le bébé se sentira prêt, il apprendra à dormir seul car il aura eu tout l'amour et la sécurité dont il avait besoin.
En plus le portage permet de calmer certaines douleurs au ventre, colloques, gazs... et donc aide aussi à dormir d'un point de vue physiologique également.

Et vous, comment ca s'est passe au niveau des siestes et des nuits pour vos enfants (je bloquerai toute personne qui me dit que son bebe de 1 mois a fais des nuits de 12 heures et n'a jamais eu de regression 🙈 )?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire